Champagne Bio

Vin Bio

Vin Bio
Edition numérique des abonnés

Évacuons tout de suite la question qui fâche. Non, ce n’est pas parce qu’un vin est bio, qu’il est bon. C’est logique : tous les vins « traditionnels » ne sont pas bons non plus. Certains hésitent encore à acheter du vin bio, arguant qu’ils ne sont pas stables, qu’ils sentent l’écurie, etc. Ce n’était pas complètement faux dans certains cas il y a quelques années, mais aujourd’hui, le travail du vin en bio gagne en maturité.

Un travail de fond

En France, le vignoble converti en bio grandit quasiment de 10 % chaque année. Ce n’est pas un effet de mode mais l’arrivée d’une nouvelle génération qui met sur un piédestal le respect du terroir, de l’environnement et des hommes qui travaillent la terre. Et si tous ne se convertissent pas encore au bio – il faut reconnaître que, dans certaines régions, les conditions météo s’accommodent parfois mal de l’interdiction des pesticides –  il existe une véritable prise de conscience de l’importance des méthodes d’agriculture traditionnelles. Par exemple, des chevaux ou des mules remplacent le tracteur pour le travail dans les vignes, le désherbage entre les pieds de vigne n’a plus  lieu, etc. Au cours de la vinification aussi, le passage en bio implique également une utilisation de pratiques plus saines. Pour beaucoup, un vin bio est une véritable ôde au terroir.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *